Un nouveau sondage révèle que la plupart des Canadiens peuvent identifier Au champ d’honneur

Un nouveau sondage révèle que la plupart des Canadiens peuvent identifier Au champ d’honneur (76%)

Une campagne de la Fondation Vimy encourageant les jeunes à réciter le célèbre poème rejoint 100 000 étudiants

Toronto, ON – 10 novembre 2015 – La plupart (76%) des Canadiens peuvent identifier correctement Au champ d’honneur comme étant le poème canadien écrit il y a 100 ans durant la Première Guerre mondiale, et John McCrae (61%) comme étant l’auteur de ce poème emblématique. Le plus encourageant est que ce sont les jeunes Canadiens (18-34) qui ont obtenu le plus haut pointage dans les connaissances et l’attitude concernant le célèbre poème.

Lorsqu’on leur présenté une liste de six options, trois quarts (76%) des Canadiens pouvaient identifier correctement Au champ d’honneur comme étant le poème canadien écrit il y a 100 ans durant la Première Guerre mondiale. Fait intéressant, ce sont les Canadiens âgés entre 18 et 34 ans qui étaient les plus susceptibles d’identifier correctement Au champ d’honneur.

Dans une liste de six auteurs, six Canadiens sur dix (61%) pouvaient identifier John McCrae comme étant l’auteur d’Au champ d’honneur, alors que quatre personnes sur dix (39%) ne pouvaient pas. Une fois de plus, les jeunes adultes ont tracé le chemin avec leurs connaissances supérieures alors que 68% d’entre eux répondaient à la question correctement, soit plus que les 63% de ceux âgés de plus de 55 ans et les 55% de la tranche d’âge des 35 à 54 ans ayant identifié McCrae comme étant l’auteur.

Trois quarts (74%) des Canadiens sont d’accord qu’Au champ d’honneur devrait être désigné poème national du Canada par une loi canadienne, tandis que seulement un quart (26%) sont en désaccord avec ce point de vue. Cette idée obtient une majorité de soutien dans chaque région du pays, incluant le Québec (51%).

Avec un soutien si élevé, il n’est pas surprenant d’apprendre que huit personnes sur dix (82%)  affirment que le fait d’entendre Au champ d’honneur récité lors du jour du Souvenir augmente leur appréciation des anciens combattants canadiens, et la plupart (84%) sont d’accord que toute cérémonie du jour du Souvenir au Canada devrait comprendre une lecture d’Au champ d’honneur.

 

Au champ d’honneur…

Les données démontrent que certains Canadiens en savent plus à propos de ce poème emblématique que d’autres:

  • Les gens de la Saskatchewan et du Manitoba (97%), de l’Alberta (93%) et de l’Atlantique (92%) sont plus susceptibles d’identifier Au champ d’honneur comme étant le poème canadien écrit durant la Première Guerre mondiale
  • Les Ontariens (74%), les Canadiens de l’Atlantique (73%) et les Albertains (73%) sont plus susceptibles d’identifier correctement John McCrae comme étant l’auteur de ce poème emblématique.
  • Trois Canadiens sur dix (30%) affirment pouvoir réciter le poème Au champ d’honneur par cœur – soit le nombre exact (30%) de la population capable d’identifier correctement le premier verset.
  • Le poème occupe une place importante dans la culture canadienne, à un point tel que deux Canadiens sur trois (66%) affirment avoir appris Au champ d’honneur alors qu’ils étaient enfants, ce pourcentage augmentant à 73% chez les gens de 18 à 34 ans.

-30-

 

Pour plus d’informations

Jennifer Blake

Coordonatrice des communications, Fondation Vimy

416.595.1917 poste 2

jblake@vimyfoundation.ca