Ouverture du Parc du centenaire de la Fondation Vimy
Le 5 novembre 2018

Le 9 novembre 2018, deux jours avant le 100eanniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la Fondation Vimy ouvrira au public un monument moderne commémorant le centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, le premier mémorial du genre. Le Parc du centenaire de la Fondation Vimy, sur un site adjacent au Mémorial de Vimy sur la crête de Vimy en France, accueillera les visiteurs dans ses sentiers de commémoration entourés de plus de 100 chênes rapatriés à Vimy depuis le Canada.

Avant de pouvoir être aménagé sur des terres agricoles privées achetées par la Fondation Vimy, le Parc a nécessité d’importants travaux de déminage et de préparation du terrain. Au cours de ce processus de préparation, de nombreux artéfacts ont été découverts, notamment des obus (dont certains encore actifs), des grenades, des détonateurs et des fils de communication, ainsi que les restes des soldats qui ont combattu à la crête de Vimy il y a plus de 100 ans et qui reposent maintenant dans un cimetière militaire officiel.

En sa qualité de parc et mémorial vivant, le Parc du centenaire de la Fondation Vimy de quatre acres est à la fois un espace vert public pour les collectivités avoisinantes et un lieu de commémoration et d’éducation. Le Parc, qui évoque les liens naturels entre la France et le Canada, le désir de paix et notre devoir de mémoire, a été conçu par Linda Dicaire, architecte paysagiste canadienne renommée.

Parmi les principales composantes du Parc du centenaire de la Fondation Vimy, mentionnons le rapatriement des Chênes de Vimy (recueillis sur le champ de bataille en 1917 par un soldat canadien, qui allaient ensuite grandis au Canada pour maintenant être retournés en France) fournis par la Société de legs des Chênes de Vimy et la sculpture commémorative du clairon, conçue par l’artiste canadienne de renom Marlene Hilton Moore, un don de la Ville de Barrie et des collectivités environnantes de la Base des Forces canadiennes Borden. Le clairon du centenaire de Borden est l’une de deux statues jumelles, l’autre étant érigée à l’entrée de la BFC Borden. Les clairons sonnent pour toutes les générations, d’un continent à l’autre et au-dessus des tranchées désormais vides qui autrefois entraînaient des soldats avant qu’ils ne partent combattre à l’étranger.

« Le Parc du centenaire de la Fondation Vimy est un lieu unique de commémoration et de réflexion sur l’impact durable de la guerre sur tous les pays et tous les peuples en cause », affirme Jeremy Diamond, directeur général de la Fondation Vimy. « Le Parc aura un impact sur tous les visiteurs et grâce à la générosité de nos donateurs, qui ont parrainé les nombreux aspects du Parc en commémoration des soldats qui ont combattu pour le Canada il y a plus de 100 ans, beaucoup d’entre eux y trouveront aussi un lien très personnel. »

Un siècle plus tard, la Première Guerre mondiale exerce toujours son impact, avec les cicatrices marquant le sol des champs de bataille. L’histoire de la création du Parc du centenaire de la Fondation Vimy témoigne de l’impact dévastateur de la Première Guerre mondiale, non seulement pour les soldats et les pays concernés, mais aussi sur les terres où se sont déroulés les combats.

Le Parc du centenaire de la Fondation Vimy n’aurait pas été rendu possible sans le soutien généreux d’organismes publics et privés et de particuliers de partout au Canada, en particulier le commanditaire principal, la Province de la Colombie-Britannique, le commanditaire du mât du centenaire, Molson Coors, et le commanditaire de la sculpture commémorative du clairon, la BFC Borden.

 

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan :

« C’est un privilège de pouvoir apporter une contribution au nom de la population de la Colombie-Britannique pour le Parc du centenaire de la Fondation Vimy. C’est une façon importante de rendre hommage aux Canadiens courageux qui ont combattu si fort ici il y a un siècle, pour préserver nos droits et libertés. »

 

Frederic Landtmeters, Président et Chef de la direction, Molson Coors :

« À titre de plus ancien brasseur au Canada et fière entreprise canadienne, Molson Coors reconnaît l’importance de rendre hommage aux vétérans canadiens et d’honorer les sacrifices de nos frères et sœurs des Forces armées canadiennes. En commémorant le service du capitaine Percival Molson, CM, avec le don du mât de drapeau du Parc du centenaire, nous nous assurons que le drapeau canadien pourra flotter fièrement pour les prochaines générations de visiteurs. Nous sommes reconnaissants de pouvoir ainsi contribuer à la préservation de l’héritage canadien de la Première Guerre mondiale. »

 

Le colonel honoraire James G. Massie, BFC Borden :

« Le claison du centenaire de Borden souligne le 100e anniversaire de la Base des Forces canadiennes Borden, de la bataille pourla crête de Vimy et de l’armistice mettant fin à la Grande Guerre, en reconnaissant l’immense contribution de la Base des Forces canadiennes Borden à l’entraînement de la Force expéditionnaire canadienne et les liens de service et les sacrifices qui réunissent la Base des Forces canadiennes Borden, la Ville de Barrie et la Ville d’Arras par delà les grands océans de l’espace et du temps. »

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur le Parc du centenaire de la Fondation Vimy