mars – avril 1918 – Les Canadiens en vol pendant l’Opération Michael
Une action centenaire

« Avion biplan R.E.8 de l’No. 59 Squadron en vol le 15 mai 1918. »
© IWM (Q 12172)

Les forces terrestres alliées se relevant de l’Operation Michael, un grand nombre d’escadrons aériens sont envoyés en urgence en renfort au sol. L’ennemi se déplaçant maintenant à découvert, le mitraillage et le bombardement à basse altitude sont de mise dans une tentative désespérée des Alliés de ralentir la progression de l’ennemi (Wise, Canadian Airmen and the First World War, p. 492-493).

« Le 52 Escadron Lieutenant T.E. Logan de New Glasgow, Nouvelle-Écosse, à bord de son RE8 au-dessus de Contescourt… découvre que le village est envahi d’unités de transport allemandes. Le pilote lâche huit bombes à une altitude de 350 pieds dont « l’effet est excellent » et longe la route de Contescourt-St Simon en direction de l’ouest à une centaine de pieds d’altitude et découvre que la route est aussi « bloquée par des unités de transport et d’infanterie » en progression. L’observateur tire quelque 250 cartouches sur ces unités avant que Logan soit atteint trois fois par des tirs antiaériens terriens; malgré ses blessures, le lieutenant T.E. Logan réussit à poser son avion derrière le front britannique. » (Wise, Canadian Airmen and the First World War, p. 496).

« Le pilote et le tireur du ‘Destiny II’, avion biplan R.E.8 de l’No. 52 Escadron, RFC, se préparent à décoller. »
© IWM (Q 3912)