La capture de Cambrai
Une action centenaire

La capture de Cambrai
Le 9 octobre 1918

Après leur succès au Canal du Nord, les Canadiens poursuivaient leur grand objectif –  la ville de Cambrai. Cambrai fut un centre de chemins de fer pour l’armée allemande et aussi le lieu d’une bataille importante l’année précédente, qui a marqué le premier déploiement massif des chars en bataille. En octobre 1918 les blindés roulaient vers Cambrai encore une fois. 

Le 30 septembre, les 3et 4e Divisions avaient atteint les abords de Cambrai, mais les efforts pour s’emparer de la ville se sont ensuite essoufflés alors que le Corps l’encerclait, et Currie a alors tenté d’élaborer un plan pour prendre la ville. Les Canadiens, ni d’ailleurs la plupart des armées alliées, avaient peu d’expérience en matière de combats urbains, et la lutte contre l’armée allemande de maison en maison allait non seulement être extrêmement difficile, mais était aussi susceptible d’entraîner des pertes très élevées.

 

 

La ville elle-même n’était que légèrement défendu, mais les Canadiens devaient encore faire face à des mines et des pièges laissés par les Allemands. La ville a été libérée le 9 octobre 1918. Le Corps canadien a perdu plus de 10,000 soldats pendant la bataille de Cambrai et ses alentours.

 

Le Winnipeg Tribute, 9 octobre 1918.

 

Personnalités 

Le 8 octobre 1918, tard dans la nuit, Coulson Mitchell de Winnipeg a sauvé un pont stratégique qui allait être détruit par les Allemands pendant la bataille de Cambrai. Les ponts traversant le Canal d’Escaut étaient très importants pour l’infanterie et l’artillerie canadienne. Pour ralentir l’avancé des Canadiens, les Allemands détruisaient ces ponts, empêchant ainsi les Canadiens de traverser le canal. Pendant une patrouille de nuit, Mitchell a coupé des fils d’explosives et a défendu le pont des attaques ennemis. Pour ses actions héroïques, Mitchell fut accordé la Croix Victoria. Lisez son dossier du personnel ici: http://central.bac-lac.gc.ca/.item/?op=pdf&app=CEF&id=B6248-S044.