La bataille de la crête de Thiepval

le 26 septembre 1916

La victoire canadienne à Courcelette, plus tôt en septembre, a poussé les corps canadiens à plusieurs centaines de mètres plus loin, vers de nouvelles lignes, juste après le village. Plusieurs semaines plus tard, dans le cadre du plan « prendre et tenir » de Haig, la 1re et la 2e Division allaient s’élancer des lignes canadiennes pour s’emparer de la crête de Thiepval, 1000 mètres au nord-ouest de leur position actuelle. Les divisions allaient complètement couvrir la moitié des 6000 verges du front planifiées pour l’attaque, et allaient devoir avancer en plein jour vers les positions élevées des Allemands au sommet de la crête.

Après un bombardement de trois jours, les 1re et 2e Divisions ont attaqué à 12 h 35 le 26 septembre. Comme pour la plupart des attaques de la Somme, il y avait très peu d’espace pour manœuvrer ou pour cacher les préparatifs, donc les divisions ont presqu’immédiatement été prises sous les bombardements des Allemands. Le bombardement canadien a été capable de garder les tranchées de première ligne hors d’usage, mais n’a pas pu frapper les fusils plus au fond, qui faisaient pleuvoir les balles sur les bataillons qui tentaient de traverser le terrain à découvert pour se rendre vers leurs objectifs. Les deux divisions ont réussi à traverser la zone tampon, mais avec un grand nombre de fatalités, et se sont écrasées dans les tranchées à l’opposé, s’emparant de la plupart d’entre elles au cours d’une lutte de trois heures.  Tout comme à Courcelette, le problème était moins de capturer ou non une tranchée que de réussir à la garder, et les bataillons détenant des parties de Hessian, Kenora et de Zollern Graben ont eu de la difficulté à les garder contre les multiples contrattaques.

À la fin de la journée, les systèmes de tranchées de la crête n’avaient pas été complètement capturés et le commandant britannique de l’opération, Hubert Gough, a suspendu l’attaque pour la nuit, planifiant de recommencer le matin venu. Cependant, les régiments allemands se sont retirés durant la nuit, se regroupant dans le système de tranchées fortifiées Regina au sommet de la crête. Quelques efforts ont été faits pour sonder la tranchée de Regina, et les divisions canadiennes ont continué à se battre autour de la tranchée de Kenora, mais le plus gros de la bataille de la crête de Thiepval était pour l’instant terminé. Le Canada a encaissé de pertes énormes ce jour-là, les pertes totales des Alliés à Thiepval s’élevant à plus de 12 000 personnes.

Avancements technologiques

Après leur utilisation à Courcelette, Thiepval a été le deuxième endroit où ont été utilisés les nouveaux chars d’assaut britanniques Mark I. Les divisions canadiennes ont pu utiliser les deux chars d’assaut fonctionnels du corps pour la bataille, l’un des deux   devenant victime des problèmes mécaniques qui continuaient de les tourmenter, tandis que l’autre a été frappé directement par un obus allemand, le mettant hors d’état de fonctionner. Comme à Courcelette, le peu d’ampleur de leur utilisation, les problèmes de coordination et les défaillances mécaniques ont empêché les chars d’assaut d’être utiles.

Personnes notables

Le lt Charles Edward Reynolds, D.S.O. & M.C. 29e Bataillon –Reynolds a reçu la médaille de l’Ordre du service distingué pour une attaque contre les positions allemandes qui tiraient sur la nouvelle position du 29e Bataillon, l’un de seuls objectifs atteints lors des premières minutes de la bataille de la crête de Thiepval. Avec le sergent W.A. Tennant, Reynolds a mené l’attaque, tuant deux officiers allemands et s’emparant de la base. Tennant et Reynolds étaient les deux seuls survivants du groupe.

Enterrement du Maj. Edward Lewin Knight, commandant de la Eaton Motor Machine Gun Battery (Canadian Corps Machine Gun). Knight a été tué le 26 Septembre 1916. Photo gracieuseté de Bibliothèque et Archives Canada. La photo en couleur pour la première fois par Canadian Colour.
Enterrement du Maj. Edward Lewin Knight, commandant de la Eaton Motor Machine Gun Battery (Canadian Corps Machine Gun). Knight a été tué le 26 Septembre 1916.
Photo gracieuseté de Bibliothèque et Archives Canada. La photo en couleur pour la première fois par Canadian Colour.

La tranchée Regina