John Shiwak, « Inuk War Hero »

Crédit: Operation Picture Me, Anciens Combattants Canada, Mémorial virtuel de guerre du Canada 2017.

Parmi les nombreuses pertes de vie au sein du régiment de Terre-Neuve durant l’attaque sur Cambrai se trouvait leur principal tireur d’élite, le caporal suppléant John Shiwak. Inuit du Labrador, Shiwak a été tué avec neuf autres Terre-Neuviens par un obus isolé alors que le régiment se déplaçait dans les effectifs de réserve en fin de journée le 20 novembre 1917.

Avant la guerre, Shiwak avait rencontré un rédacteur avec qui il s’était lié d’amitié, William Lacey Amy, et qui l’avait persuadé de tenir un journal. Dans une dernière lettre à Lacey avant son décès, Shiwak avait écrit qu’il avait hâte de rentrer chez lui et de rejoindre sa famille et la communauté des chasseurs : « Il n’y aura pas d’autres lettres avant que la glace se brise », écrit-il (Nicholson, The Fighting Newfoundlander, p. 416).

En hommage à Shiwak après son décès, Lacey a écrit :

« He had earned his long rest… Out there in lonesome Snipers’ Land he lay, day after day; and the cunning that made him a hunter of fox, and marten, and otter, and bear, and wolf brought to him better game. And all he ever asked was: « When will the war be over? » Only then would he return to his huskies and traps where few men dare a life of ice for a living almost as cold. John Shiwak – Eskimo – patriot. »

(Nicholson, The Fighting Newfoundlander, p. 416-417).

http://www.cbc.ca/news/indigenous/john-shiwak-inuk-war-hero-1.4391762