Épitaphes de la Première Guerre Mondiale
Partie VII

Reginald avec des compagnons de la Compagnie D, 2e Bataillon, posant pour leur portrait au Holloway Studio, St. John’s (Terre-Neuve).
Crédit : The Rooms. Série, article B 5-157, 11 sept. 1916. Holloway Studio (St. John’s, T.-N.).

« Until the day dawn Jesu mercy »

Épitaphe du sergent Reginald Bayly White, numéro matricule 3048, du Royal Newfoundland Regiment. Décédé le 9 janvier 1918, victime de la méningite tuberculaire et inhumé au cimetière militaire d’Étaples, Reginald était le fils du chanoine William Charles White, le premier Terre-Neuvien d’origine à être nommé évêque de l’Église d’Angleterre pour le diocèse de Terre-Neuve.

À la suite du décès de Reginald, ses parents ont demandé que des bottes en peau qu’ils avaient récemment envoyées à leur fils soient remises à un sous-officier ou soldat méritant du Régiment.
Crédit: The Rooms, Archives provinciales de Terre-Neuve-et-Labrador, provenant de Bibliothèque et Archives Canada, Référence : RG38-A-2-e, Instrument de recherche 38-27, Bobine T-18184, Volume 653, Numéro d’item : 655225, Groupe d’archives : Royal Newfoundland Regiment and Forestry Corps, p. 16.