#ECJ – 24 février 1918

« Chalutiers et dériveurs des patrouilles de la côte est (1914-1918) en route dans le port d’Halifax. »
Mention : Canada, Ministère de la Défense nationale/Bibliothèque et Archives Canada / PA-167307.

#EnCeJour en 1918, les plans définitifs des raids sur Zeebrugge et Ostende ont été présentés aux fins d’approbation. La Grande-Bretagne continuait de perdre des navires sous l’attaque des sous-marins ennemis et, les armées du Commonwealth se remettant des batailles de 1917, il est apparu de manière évidente que la « Flanders Flotilla » allemande stationnée à Bruges ne pouvait pas être attaquée par voie terrestre. Les pertes de navires se faisaient même sentir au Canada, où la Marine Royale Canadienne s’est retrouvée à préparer la défense de ses routes maritimes « à l’aide de navires auxiliaires, de chalutiers et de dériveurs lents et mal armés seulement » (Gimblett, The Naval Service of Canada, 1910-2010: The Centennial Story, p. 35). Si une attaque radicale devait être menée contre la « Flanders Flotilla », elle revenait à la « Royal Navy » et aux « Royal Marines ».