Les Chênes De Vimy

Après la victoire de la bataille de la crête de Vimy, de nombreux soldats se sont rendu compte qu’ils avaient participé à un événement extraordinaire. Leslie Miller, né en 1889 à Milliken (Ontario), a cherché autour de lui un souvenir de la crête. Sur la crête aux structures et à la végétation détruites par les tirs d’obus, Leslie a remarqué un chêne à moitié enterré. Il a ramassé une poignée de glands.

Leslie Miller a plus tard planté ces glands sur des terres agricoles à Scarborough, en Ontario, sur lesquelles s’élève aujourd’hui l’église baptiste chinoise de Scarborough. Leslie a baptisé sa ferme la « ferme des chênes de Vimy ». Aujourd’hui, plusieurs des chênes originaux sont encore vivants. En revanche, le site de la crête de Vimy n’abrite pas de chêne d’origine.

 

CHÊNES DE VIMY EN FRANCE

La Fondation Vimy, en partenariat avec la Société de Legs des Chênes-De-Vimy, rapatrie actuellement ces chênes originaires de Vimy, de Scarborough-Agincourt à Vimy en France, dans le but de préserver l’héritage de la Première Guerre mondiale du Canada en créant un monument vivant.

Le Parc du centenaire de la Fondation Vimy, adjacent au Mémorial national du Canada à Vimy dans le nord de la France, comprendra 100 chênes Vimy. Ces chênes de Vimy en France peuvent être parrainés par des particuliers ou des organisations.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le Parc du centenaire de la Fondation Vimy en France

 

CHÊNES DE VIMY AU CANADA

Tous les plants ont été vendus! Un grand merci à tous les Canadiens et à toutes les Canadiennes qui ont participé à ce projet. Il est toujours possible de nous envoyer les photos de vos Chênes de Vimy par courriel!

En janvier 2015, le processus a commencé avec le prélèvement par des arboriculteurs professionnels de boutures (scions) sur les griffes des chênes, qui sont greffées sur des sujets de base – quercus robur. (Photos du processus ici.) Connon Nurseries NVK a ensuite cultivé les jeunes arbres à l’aide d’une méthode accélérée.

Les jeunes arbres furent offerts pour la plantation privée au Canada afin de commémorer la bataille de la crête de Vimy. Les dons ont servi à financer la création du Parc du centenaire de la Fondation Vimy en France ainsi que des programmes éducatifs continus.

La plantation d’un chêne de Vimy était un moyen spécial pour les écoles, les bibliothèques et d’autres organismes communautaires de marquer la fin de la période du centenaire de la Première Guerre mondiale. Ces arbres spéciaux, rapportés de la crête de Vimy sous forme de glands destinés à croître au Canada, permettent aux groupes de reconnaître l’impact de la Première Guerre mondiale sur leur collectivité.

Pour les plus jeunes lecteurs, le livre Les chênes de Vimy :La route vers la paix de Linda Granfield est un excellent point de départ pour discuter de la Première Guerre mondiale et du Souvenir.