Blog Prix Vimy Beaverbrook – 17 août 2018

Aujourd’hui, nos récipiendaires du PVB 2018 ont visité le nouveau Mémorial Cote 70. En suite, ils ont tourné le musée Mons et visité le cimetière St Symphorien. Dans l’après-midi, le groupe a vu Cambrai et visité Bois de Bourlon. Pour finir la journée, Anna a honoré son soldat au cimetière Villers-Bretonneux sur le centenaire de son décés. (À noter: les participants blogueront dans leur langue maternelle).

Maintenant, ce qui a aujourd’hui attiré mon attention fut le débat que nous avons eu sur un point plutôt flou dans la tête de plusieurs historiens et de gens en général, quand fut la réelle fin de la guerre. Les chaperons nous ont chacun partagé leur opinion en réponse à cette question. Je ne peux pas dire que je m’oppose à ces opinions, chacune on leurs bons arguments, mais j’ai moi-même émis une opinion avec une collègue de BVP. Nous nous sommes dit que la fin de la guerre fut le 1er novembre 1993 lors de la création de l’union européenne. Cette discussion pourrait continuer très longtemps, elle sème de réflexions et de différentes opinions. La raison pour laquelle je crois cela est parce que je pense que l’union européenne a uni les différents pays d’Europe et a mis un terme aux conflits restants entres ces mêmes pays. Malgré le fait que les effets de la guerre se font encore ressentir aujourd’hui, je crois que l’union européenne est vraiment puissante et elle représente bien une réconciliation. Mais où est le Canada dans cette histoire? Et bien, il faisait encore parti de l’empire britannique et lorsqu’il fut indépendant, le fait d’avoir aidé dans les deux guerres a gardé le Canada amis avec l’union européenne doc le Canada a naturellement eu une réconciliation avec l’ennemi également. Pensons-y!

Alix Gravel, Bromont QC

 

Today was a day that was spent mainly on the bus, because we had to make the long trip from Lievin to Amiens. That was okay, though, because i really enjoyed being able to sit and talk with everyone for a while! The whole day we were urged to think about when the First World War ended and we were presented with many points of view. It is super interesting to think about, and a question i couldn’t answer but will think about often. These are questions we are asked every day, and i love the way we are always being challenged. Just before supper, I had the incredible honour of doing a tribute to my soldier, Melville Gordon Ball, at Villers-Bretonneux exactly 100 years after his death. I think this connects to the question of when the War ended because even though both his life and the War are deemed “over”, they live on in the memory of the people and the effects the had on the world are still felt today. It is crazy how much I had a connection I felt, one I didn’t even know I had until I saw his name on his gravestone. There was so much I don’t know about him, and I want to spread his legacy across Saskatchewan. I’m so, amazingly happy to have been able to visit him and hope to visit him again soon.

Anna Hoimyr, Gladmar SK