Résultats Des Sondage

La Fondation Vimy organise régulièrement des sondages sur d’importants thèmes de la Première Guerre mondiale et le centenaire de Vimy, mené par Ipsos Reid.

Novembre 2017 « Un sondage sur la semaine du Souvenir conclut que les gens sont plus conscients de la crête de Vimy, mais moins de Passchendaele »

Avril 2017 « Un nouveau sondage révèle un renforcement de l’héritage canadien de la Première Guerre mondiale, alors que plus de jeunes Canadiens participent à la commémoration du 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy »

Novembre 2016 « Un sondage parmi six nations du «front occidental» révèle que les Canadiens sont les plus susceptibles d’avoir assisté à une cérémonie du Souvenir dans la dernière année »

Avril 2016 « Huit Canadiens sur dix (83%) affirment que le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy devrait être une célébration clé du 150e anniversaire du Canada en 2017 »

Novembre 2015  « La plupart des Canadiens peuvent identifier « Au champ d’honneur » (76%) par John McCrae (61%) comme étant un poème canadien écrit durant la Première Guerre mondiale »

Avril 2015 « Trois quarts des Canadiens (74%) croient que le 100e anniversaire de la crête de Vimy en 2017 devrait être l’une des plus importantes des célébrations du cent cinquantenaire du Canada »

Novembre 2014 « Trois Canadiens sur dix (27%) assisteront à une cérémonie du Souvenir cette année, 23% affirment y avoir assisté l’année dernière »

Avril 2014 « Un Canadien sur cinq (18%) ne sait pas ce qu’est la bataille de la crête de Vimy »

Batailles canadiennes de la PGM

De 2014 à 2018, nous commémorons le centième anniversaire de la Première Guerre mondiale. 100 ans plus tard, la Fondation Vimy travaille activement à assurer qu’on se souvienne des grandes batailles de la Première Guerre mondiale impliquant les Canadiens et qu’on commémore nos pertes.

Mai et juin 1915 – Festubert et Givenchy

Juin 1916 – Bataille de Mont Sorrel

1 juillet 1916 – Beaumont Hamel

15 à 22 septembre 1916 – Courcelette

26 septembre 1916 – Bataille de la crête de Thiepval

1 octobre – 11 novembre 1916 – la tranchée Regina

9 au 12 avril 1917 – Bataille de la Crête de Vimy

14 avril 1917 – Monchy-le-Preux

28 au 29 avril 1917 – Arleux-en-Gohelle

3 au 8 mai 1917 – Fresnoy

15 au 18 août 1917 – Bataille de la côte 70

16 au 18 août 1917 – Bataille de Langemarck

21 au 25 août 1917 – Bataille de Lens

9 octobre 1917 – Bataille de Poelcappelle

26 octobre – 10 novembre 1917 – Bataille de Passchendaele

20 novembre – 6 décembre 1917 – Bataille de Cambrai

6 décembre 1917 – L’explosion d’Halifax – Une action centenaire

21 mars – 5 avril 1918 – L’Operation Michael

22 mars – 5 avril 1918 – Villers-Bretonneux

28 mars – 1 avril 1918 – Les émeutes de la conscription de Québec – Une action centenaire

30 mars – 1 avril 1918 – Bataille du bois de Moreuil & le Fusil à bois

8 – 12 août 1918 – Bataille d’Amiens

26-30 août 1918 – Deuxième bataille d’Arras

27-28 août 1918 – Bataille de Chérisy

2 septembre 1918 – Bataille de la ligne Drocourt-Quéant

27 septembre – 11 octobre 1918 – Bataille du canal du Nord

9 octobre 1918 – Liberation de Cambrai

1-2 novembre 1918 – Bataille de Valenciennes

11 novembre 1918 – Capture du Mons et l’Armistice

Janvier-juillet 1919 – La Conférence de paix de 1919 à Paris : une action centenaire

 

Nous nous souviendrons d’eux.

 

Aidez-nous à poursuivre notre travail pour mettre en évidence les batailles de la Première Guerre mondiale du Canada et commémorer ces anniversaires importants. S’il vous plaît, faites un don aujourd’hui pour nous soutenir.

Plus de 100,000 étudiants ont récité « Au champ d’honneur » pendant la semaine de souvenir

Pour commémorer la centenaire du poème « Au champ d’honneur » plus de 100,000 étudiants de plus de 1000 écoles de chaque province et territoire ont engagé a récité ce poème iconique durant la semaine de souvenir. La Fondation Vimy a lancé cette initiative au début de novembre..

Merci à tous les professeurs, étudiants, directeurs, parents et les supporters qui nous ont aidés à atteindre ce but ambitieux!

Cette année marque le centenaire d’Au champ d’honneur, le poème canadien le plus célèbre, écrit par le Lieutenant-colonel John McCrae durant la Première Guerre mondiale en 1915. Il n’existe plus aucun vétéran de cette guerre qui soit toujours parmi nous : nous avons perdu cette connexion directe avec leurs histoires à propos de la tragédie de la guerre, des raisons pour lesquelles ils se sont enrôlés, de l’effet de la guerre sur eux, leurs familles et leur pays.

C’est dépendent de nous tous à continuer l’acte de souvenir. Merci à tout le monde qui aide à passer le flambeau de souvenir aux jeunes canadiens.

Dans aucun ordre particulier, voici les noms de certaines classes qui ont participé:

(Des photos et vidéos additionnels seront ajoutées au fur et à mesure que nous les recevons.)

 

 

 

 

 

 

Le centre d’accueil et d’éducation de Vimy

Bien que le monument de Vimy suffit par sa splendeur, il sera également offert aux visiteurs de découvrir pourquoi les canadiens sont venus combattre et mourir là; pourquoi Vimy reste spécial pour les canadiens; et comment Vimy, ainsi que d’autres batailles de la Première Guerre mondiale au cours de laquelle les canadiens se sont battus, ont changé pour toujours le statut du Canada sur la scène mondiale. Le Centre d’accueil et d’éducation de Vimy répondra à ces questions.

Le dévoilement du nouveau Centre d’accueil et d’éducation de Vimy (5 millions de dollars qui a été commise par le gouvernement du Canada en 2013) à proximité du Mémorial canadien de Vimy en France – un projet d’Anciens Combattants Canada et la Fondation Vimy a eu lieu lors des célébrations du centenaire de la bataille de la crête de Vimy, le 9 avril 2017 .

 

 

 

 

 

Photos de l’ouverture du Centre d’accueil et d’éducation de Vimy peuvent être visionner ici.

Photos de la contruction du Centre d’accueil et d’éducation de Vimy peuvent être visionner ici.

 

Un nouveau sondage révèle que la plupart des Canadiens peuvent identifier Au champ d’honneur

Un nouveau sondage révèle que la plupart des Canadiens peuvent identifier Au champ d’honneur (76%)

Une campagne de la Fondation Vimy encourageant les jeunes à réciter le célèbre poème rejoint 100 000 étudiants

Toronto, ON – 10 novembre 2015 – La plupart (76%) des Canadiens peuvent identifier correctement Au champ d’honneur comme étant le poème canadien écrit il y a 100 ans durant la Première Guerre mondiale, et John McCrae (61%) comme étant l’auteur de ce poème emblématique. Le plus encourageant est que ce sont les jeunes Canadiens (18-34) qui ont obtenu le plus haut pointage dans les connaissances et l’attitude concernant le célèbre poème.

Lorsqu’on leur présenté une liste de six options, trois quarts (76%) des Canadiens pouvaient identifier correctement Au champ d’honneur comme étant le poème canadien écrit il y a 100 ans durant la Première Guerre mondiale. Fait intéressant, ce sont les Canadiens âgés entre 18 et 34 ans qui étaient les plus susceptibles d’identifier correctement Au champ d’honneur.

Dans une liste de six auteurs, six Canadiens sur dix (61%) pouvaient identifier John McCrae comme étant l’auteur d’Au champ d’honneur, alors que quatre personnes sur dix (39%) ne pouvaient pas. Une fois de plus, les jeunes adultes ont tracé le chemin avec leurs connaissances supérieures alors que 68% d’entre eux répondaient à la question correctement, soit plus que les 63% de ceux âgés de plus de 55 ans et les 55% de la tranche d’âge des 35 à 54 ans ayant identifié McCrae comme étant l’auteur.

Trois quarts (74%) des Canadiens sont d’accord qu’Au champ d’honneur devrait être désigné poème national du Canada par une loi canadienne, tandis que seulement un quart (26%) sont en désaccord avec ce point de vue. Cette idée obtient une majorité de soutien dans chaque région du pays, incluant le Québec (51%).

Avec un soutien si élevé, il n’est pas surprenant d’apprendre que huit personnes sur dix (82%)  affirment que le fait d’entendre Au champ d’honneur récité lors du jour du Souvenir augmente leur appréciation des anciens combattants canadiens, et la plupart (84%) sont d’accord que toute cérémonie du jour du Souvenir au Canada devrait comprendre une lecture d’Au champ d’honneur.

 

Au champ d’honneur…

Les données démontrent que certains Canadiens en savent plus à propos de ce poème emblématique que d’autres:

  • Les gens de la Saskatchewan et du Manitoba (97%), de l’Alberta (93%) et de l’Atlantique (92%) sont plus susceptibles d’identifier Au champ d’honneur comme étant le poème canadien écrit durant la Première Guerre mondiale
  • Les Ontariens (74%), les Canadiens de l’Atlantique (73%) et les Albertains (73%) sont plus susceptibles d’identifier correctement John McCrae comme étant l’auteur de ce poème emblématique.
  • Trois Canadiens sur dix (30%) affirment pouvoir réciter le poème Au champ d’honneur par cœur – soit le nombre exact (30%) de la population capable d’identifier correctement le premier verset.
  • Le poème occupe une place importante dans la culture canadienne, à un point tel que deux Canadiens sur trois (66%) affirment avoir appris Au champ d’honneur alors qu’ils étaient enfants, ce pourcentage augmentant à 73% chez les gens de 18 à 34 ans.

-30-

 

Pour plus d’informations

Jennifer Blake

Coordonatrice des communications, Fondation Vimy

416.595.1917 poste 2

jblake@vimyfoundation.ca

UN ÉVÉNEMENT DE LA FONDATION VIMY DANS LE NATIONAL POST

Pour marquer le 100e anniversaire du début de la Première Guerre mondiale, la Fondation Vimy a organisé un événement le 6 Octobre au Royal Canadian Military Institute au centre-ville de Toronto, le journalisteBrian Stewart a eu une discussion avec l’historien Conrad Black.

Le National Post a assisté à cet événement et a imprimé un compte rendu de leur discussion le 20 Octobre,2014 Il a été édité pour la longueur et de clarté. Vous pouvez trouver le texte de l’article ici:http://fullcomment.nationalpost.com/2014/10/20/stewartblack-Canadasextraordinairewar/

ANNONCE DU NOUVEAU DIRECTEUR EXÉCUTIF

La Fondation Vimy est fière d’annoncer la nomination de Jeremy Diamond en tant que Directeur exécutif, avec effet immédiat.

Depuis 20 ans, Jeremy a eu une grande influence dans la popularisation de l’histoire des Canadiens en tant que Directeur général de Historica Canada (anciennement l’Institut Historica-Dominion). Il a créé de nombreuses initiatives dans le but d’assurer le maintien et l’accessibilité de l’histoire canadienne auprès de la population et notamment auprès des jeunes afin qu’ils puissent connaître et transmettre le passé du Canada. Il a été un des ardents participants pour le développement des connaissances sur l’histoire canadienne dans les écoles et au sein de la communauté.

Jeremy a rejoint la Fondation Vimy en mai 2013 en tant que Directeur de campagne. Il est l’un des pionniers du projet du Centenaire de la bataille de Vimy. L’apogée de ce projet est la construction avant-gardiste du Centre d’éducation de Vimy, qui doit être achevé en avril 2017.

En tant que Directeur exécutif, Jeremy sera le porte-parole de la Fondation Vimy et sera en charge de la direction, des levés de fonds et des diverses responsabilités journalières. Jeremy aimerait faire de la Fondation, la référence dans le domaine de la Première Guerre Mondiale dans l’histoire du Canada.

Jeremy peut être joins par téléphone au 416.595.1917, par email, par LinkedIn et à travers les réseaux sociaux via le Twitter, Facebook et Instagram de la Fondation Vimy.

PLUS DE 150 000$ AMASSÉS LORS DE LA GRANDE SOIRÉE FONDATION VIMY 2014 À MONTRÉAL

Sous la coprésidence d’honneur de M. Stéphan Crétier, Président fondateur et chef de la direction de Garda World, et de M. Luc Ouellet, Directeur général, Financement des sociétés, Valeurs Mobilières TD, la troisième édition annuelle de la Grande Soirée Fondation Vimy 2014 a remporté un vif succès à Montréal, le mardi 17 juin, au magnifique Redpath Hall de l’Université McGill.

En présence de plusieurs centaines de personnalités du monde des affaires, du milieu militaire, des arts et de la culture, l’événement a permis à la Fondation Vimy d’amasser plus de 150 000$, un record pour cette soirée mondaine montréalaise.

CONCOURS DE POÉSIE VIMY

Au printemps dernier, L’Association des auteures et des auteurs de l’Ontario français (l’AAOF) en collaboration avec la fondation Vimy a organisé un concours de poésie en langue française. Le thème du concours était la bataille de la crête de Vimy et Daniel Groleau Landry fût selectionné en tant que vainqueur est reçu 250$ de la part de l’AAOF. Mr Groleau Landry a reçu sont prix lors de la réception Vimy à l’ambassade de France à Ottawa.

Le 12 avril 1917

après quatre jours insupportables

après les frères laissées en jachère

striés de balles et de shrapnel

après les foudres de l’horreur

la perte de l’innocence

ils ont dressé leur drapeau

comme on grimpe hors de l’enfer

ils étaient là, sur la côte 145,

le regard fixé sur l’horizon

des nuages gris s’accumulant dans le ciel

le sang d’érable et les yeux du Nord

un sourire de fils barbelés

sur leurs lèvres sèches une cigarette aux lèvres

le visage sale

la bataille gagnée

après le grondement de l’artillerie

des tremblements de terre

des tremblements de mains que l’on tente d’empêcher

l’éclatement des obus

le sifflement incessant des balles

le tintamarre de leur cris de guerre

la bousculade des chars d’assaut qui écrasent tout sur leur passage

les gémissements de leurs ennemis

ils n’entendent presque plus leur coeur battre

sentent plutôt

leurs pouls comme un tambour

comme un démon qui cogne contre les murs de sa prison

sentent plutôt

le brouillard de la guerre

les envelopper

et les priver

de la

beauté du monde

un goût de cuivre

sur la langue

le champ

de bataille

un paysage déchiré

irréparablement

comme les âmes

qui titubent

dans le brouillard

les cratères

des tombeaux

où les visages

ne trahissent

aucun accent

aucun langage

aucune origine

mais

malgré les deux pieds

sur le bord de l’abîme

ils ont triomphé

de retour à la base

les soldats rêvent

des tourtières

de leurs mère

les soldats rêvent

de jouer au hockey

sans se soucier

de faire des buts

les soldats rêvent

de revenir au Canada

chez eux, près des lacs,

des forêts boréales, sentir l’air pur

et tenir leur famille entre leurs bras

ils rêvent

de vivre haut et fort,

vivre leurs vies pour ceux

qui ne sont plus parmi eux

qui ont payé par milliers

pour notre liberté

avec leur sang d’érable

et leur volonté d’acier

ils rêvent

de trinquer

d’innombrables verres

à la santé des survivants

à la santé de leurs enfants

à la santé de leur pays

de leur drapeau hissé

contre les vagues et marées

de leurs ennemis déchus

même si

ils leur restaient

beaucoup de guerre à faire

aujourd’hui, le 12 avril 1917

ils avaient gagné

à Vimy

aujourd’hui

on dirait que le sang

des soldats qui ont péri

a nourrit la beauté du paysage

qu’il s’en est abreuvé

et que les fantômes

reposent en paix

l’ayant

réparé