Arleux-en-Gohelle

28 au 29 avril 1917

Artillery observers watch the fall of shells on the village Arleux. Credit: Canada. Dept. de la défense Nationale Defence/Bibliothèque et Archives Canada/PA-001139.

L’offensive d’Arras, dont la bataille de la Crête de Vimy n’était qu’une partie, a continué jusqu’au 16 mai 1917, bien après la capture de Vimy. Suite à Vimy, les troupes canadiennes ont avancé pendant deux semaines avant de rencontrer une résistance allemande significative. Pendant l’offensive précaire de Nivelle, le Général Haig espérait remporter la victoire et a ordonné à quatre bataillons canadiens d’attaquer « le boucle d’Arleux » à Arleux-en-Gohelle.

Canadians search Germans captured at Arleux. Credit: Canada. Dept. Défense nationale/Bibliothèque et Archives Canada/PA-001210.

Les 5e, 8e, 10e et 25e bataillons faisaient partie de l’attaque. Les Canadiens se sont lancés à l’assaut à 4h25, avançant vers le village. Des combats corps à corps désespérés ont éclatés tournant en faveur des Canadiens qui pourtant moins nombreux que les Allemands. Les Canadiens qui parcouraient les rues dévastées d’Arleux, ont complètement submergé les forces Allemandes. Lorsque les Allemands croyaient avoir fini un accrochage, un autre recommençait. À 6h, la retraite allemande débutait.

La ville perdue, le commandant de la 111e division allemande cessa toute attaques le 29 avril. Cette bataille de deux jours a coûté la vie à 1 255 Canadiens. Les Canadiens ont consolidé leur position avant de regarder vers leur prochain objectif à 2 km, le village de Fresnoy et les bois de Fresnoy.

A stretcher-bearer and German prisoner tend to a Canadian wounded at Arleux.( Notez le chappel en arrière plan – une des seules structures encore debout après la bataille) Credit: Canada. Dept. of National Defence/Library and Archives Canada/PA-001360.