Argot de la Première Guerre Mondiale
"Bon for the bust"

« Françaises vendant des oranges aux militaires canadiens à leur retour au camp, juin 1917. »
Mention : Canada. Ministère canadien de la Défense nationale / Bibliothèque et Archives Canada / PA-001407 (modification de l’image originale). Colorié par Canadian Colour.

Nous poursuivons sur le thème de la nourriture avec la publication sur le langage en usage pendant la Première Guerre Mondiale d’aujourd’hui!

Pendant la Première Guerre mondiale, l’expression en usage « bon for the bust » signifiait « bon à manger ». Comme pour de nombreuses autres phrases, les origines de « bon for the bust » demeurent obscures. Selon l’explication généralement acceptée, les troupes du Commonwealth auraient entendu pour la première fois cette phrase prononcée par des civils français tentant de vendre de la nourriture aux soldats anglophones, lesquels auraient ensuite adopté la phrase comme la leur.  (Voir Pegler, Soldier’s Songs and Slang of the Great War, p. 45 & Brophy & Partridge, Dictionary of Tommies’ Songs and Slang, 1914-18, p. 89).