Annonce des récipiendaires du Prix Vimy Beaverbrook 2020 !

**La santé et la sécurité de nos élèves sont nos priorités absolues, à ce titre, le programme du Prix Vimy Beaverbrook 2020 sera reporté à l’été 2021.**

Félicitations à nos récipiendaires du Prix Vimy Beaverbrook 2020 ! 16 étudiants ont été sélectionnés pour participer à un programme éducatif immersif en Belgique et en France. Ils en apprendront davantage sur notre histoire pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale.

Rayan Arifa – Ouroux-sur-Saône, FR
Mira Buckle – Corner Brook, NL
Troy Cheah – Coquitlam, BC
Cynthia Cui – Fredericton, NB
Nicole Damianidis – Richmond Hill, ON
Ian-Loïc Dore – Saint-Jérôme, QC
Sara Gehlaut – Toronto, ON
William Hu – Toronto, ON
Andy Liao – Richmond, BC
Brendan Lindsay – Victoria, BC
Pascale Ouellette – Saint-André, NB
Sarah Perry – Charlo, NB
Olive Tao – Richmond, BC
Jodie Williams – Worcestershire, GB
Jenny Wu – Calgary, AB
Yu Xin (Steve) Xia – London, ON

Il y avait de nombreuses applications extraordinaires et donc une fois de plus il était extrêmement difficile de choisir seulement 16 participants. Nous remercions tous ceux qui ont présenté une demande et ont démontré leur travail et leur dévouement.

Merci à la Fondation Canadienne Beaverbrook pour leur soutien continu de notre programme.

Une Conversation du Jour de la Bataille de Vimy

Le 9 avril 2020, la récipiendaire du prix de pèlerinage Vimy, Alexandra Elmslie de Guelph, en Ontario, a eu la chance de parler à Margaret Willoughby, fille du colonel Archer Fortescue Duguid présent à la bataille de la crête de Vimy et dont les mots sont gravés dans le Mémorial national du Canada à Vimy. Elmslie écrit ci-dessous au sujet de l’impact de cet appel du Jour de la Bataille de Vimy.

En tant que jeunes aujourd’hui, nous n’avons pas souvent l’occasion de plonger dans le passé et d’établir un lien personnel avec une personne ayant connu directement un événement historique. Récemment, j’ai eu l’occasion de parler avec Margaret Willoughby, fille du colonel Archer Fortescue Duguid, l’un des braves soldats qui ont combattu à la crête de Vimy en 1917. Étant l’une des récipiendaires du Prix du pèlerinage de Vimy 2020, j’étais très heureuse de cette occasion d’en apprendre davantage sur le père de Margaret, qui a joué un rôle essentiel dans l’une des batailles militaires historiques du Canada.

Margaret était impatiente de partager son histoire remarquable avec moi, parlant non seulement de la participation de son père à la bataille de la crête de Vimy, mais aussi de son extraordinaire influence dans l’histoire du Canada. Margaret a parlé très affectueusement de son père, se souvenant principalement de leurs moments ensemble dans son bureau pendant qu’il écrivait.

Elle exprime une grande fierté pour ses réalisations, expliquant comment son père est devenu le premier historien canadien de la Première Guerre mondiale et comment son aptitude à écrire l’a amené à composer plusieurs publications historiques. Son penchant pour l’écriture a été immortalisé à jamais lorsque sa phrase « À la valeur de leurs compatriotes pendant la Grande Guerre et à la mémoire de leurs soixante mille morts, ce monument est élevé par le peuple canadien », a été choisie comme inscription sur le Mémorial  national du Canada à Vimy.

Mais surtout, elle m’a parlé de la participation de son père à la bataille de la crête de Vimy. Elle s’est rappelé les histoires de son père au sujet de son séjour dans les tunnels souterrains avant la bataille où ses camarades et lui ont inscrit leurs noms sur les murs de calcaire.

Je ne peux pas dire à quel point cette expérience a été vraiment incroyable pour moi d’entendre personnellement l’expérience d’un soldat pendant la bataille de la crête de Vimy par Margaret. Cela m’a aidé à apprécier cet engagement militaire sous un autre angle, approfondissant et éclairant ma connaissance de cet événement historique.

Lorsque je voyagerai en Belgique et en France avec le Prix du pèlerinage de Vimy, la perspective de Margaret influencera sans aucun doute mon expérience. Quand je regarde le monument et que je lis l’inscription, sa fierté sincère à l’égard des réalisations de son père me reviendra sans aucun doute.

Cette expérience m’a également rappelé le rôle essentiel que notre génération joue dans la préservation de la mémoire de la Première Guerre mondiale plus de cent ans plus tard. Tout au long de notre conversation, Margaret a insisté pour que la mémoire de son père et celle de ses compagnons d’armes soient préservées par notre génération.

Alors que le passé s’éloigne de nous, il est crucial de continuer à se souvenir des difficultés endurées et des sacrifices consentis par ceux qui se sont battus pour un objectif plus large qu’eux-mêmes, tâche que Margaret et d’innombrables autres comme elle espèrent que notre génération pourra accomplir.

Alors que nous traversons cette pandémie mondiale, il est important de se souvenir de toutes les périodes difficiles qu’a traversées notre nation. Parler avec Margaret m’a rappelé notre capacité, en tant que peuple et en tant que nation, à persévérer face à l’adversité, un trait aussi répandu aujourd’hui qu’en 1917. Nous sommes une fois de plus appelés à nous unir en tant que peuple luttant pour le bien-être de tous les Canadiens.

-Alexandra Elmslie