Bonne Année!

Souhaitant à tous nos followers une #BonneAnnée! Bienvenue à 2018!

“Garland From The Front (5th Battalion) – 1916-1917 Christmas and New Years edition.”
Mention : Bibliothèque et Archives Canada, No d’inventaire : 7322, Volume 5078, No MIKAN 4167959, “Garland From The Front (5th Battalion) – 1916-1917 Christmas and New Years edition.”, p. 1.

25 décembre 1917

Mention : Canada. Ministère canadien de la Défense nationale / Bibliothèque et Archives Canada / PA-005059 (modifiée de l’orignale). Colorié par Canadian Colour.

En ce jour il y a 100 ans, les militaires et infirmières du Canada étaient nombreux à célébrer Noël à l’étranger, que ce soit dans les hôpitaux ou les tranchées. Cette photo a été prise le jour de Noël 1917, au Duchess of Connaught Canadian Red Cross Hospital de Taplow en Angleterre.

Nous vous souhaitons de passer des moments heureux et paisibles avec votre famille et vos amis pendant les Fêtes!

La photo d’aujourd’hui a été colorée dans le cadre du projet « La Première Guerre mondiale en couleur » de la Fondation Vimy. Pour en savoir plus sur ce projet, visitez https://www.fondationvimy.ca/projets/.

Joyeuses fêtes de la part de la Fondation Vimy!

Mention : Pascal Brunet, La Fondation Vimy.

Joyeuses fêtes de la part de la Fondation Vimy! Nos bureaux sont fermés du 23 décembre au 2 janvier. Nous vous souhaitons paix, sécurité et bonheur pendant cette période des Fêtes. Nous vous remercions encore une fois de votre soutien en 2017 et nous sommes impatients de vous mettre au courant de tous les événements et programmes qui auront lieu en 2018!

#RevueDelAnnée – l’ouverture du nouveau Centre d’accueil et d’éducation à Vimy

Mention : Pascal Brunet, La Fondation Vimy 2017.

#RevueDelAnnée – 2017 a vu l’ouverture du nouveau Centre d’accueil et d’éducation à Vimy, grâce à nos nombreux généreux donateurs : la Fondation George et Helen Vari,  « Canso Investment Counsel Ltd », « Lysander Funds », « John and Kim Carswell Family », Bell Canada, Anciens Combattants Canada, « The W. Garfield Weston Foundation », « Power Corporation of Canada », EF Voyages Culturels Canada, Tim Hortons, Banque Scotia, BMO Banque de Montréal Canada, Banque CIBC, RBC Banque Royale, TD Canada, et ZSA Recrutement Juridique! #Vimy100

Mention : Pascal Brunet, La Fondation Vimy 2017.
Mention : Pascal Brunet, La Fondation Vimy 2017.
Mention : Pascal Brunet, La Fondation Vimy 2017.

 

L’arbre de Noël du Boston Common

Saviez-vous que lorsque la grippe espagnole a sévi en 1918, la Nouvelle-Écosse a envoyé une équipe de médecins à Boston, en témoignage de gratitude pour l’aide reçue du Massachusetts après l’explosion d’Halifax. En décembre 1918, cette reconnaissance a pris la forme d’un arbre de Noël, parti d’Halifax pour être installé dans le Boston Common. En 1971, cette tradition a été reprise et revient chaque année depuis, et les lumières de l’arbre sont allumées pour signaler le début des festivités de Noël à Boston. À Halifax, ce geste commémore solennellement les pertes subies en décembre 1917 (Mac Donald, Curse of The Narrows – The Halifax Explosion 1917, p. 273-274).

Voir plus ici : https://www.ctvnews.ca/world/halifax-s-annual-christmas-tree-gift-for-boston-lights-the-city-1.3702456

Résultats du sondage – novembre 2017

Un sondage sur la semaine du Souvenir conclut que les gens sont plus conscients de la crête de Vimy, mais moins de Passchendaele.

Trois Canadiens sur quatre (76 %) favorisent un budget accru pour l’entretien des sépultures des soldats au Canada.

Le 8 novembre — Toronto (Ont.) — L’année 2017 marque le centenaire de deux importantes batailles de la Première Guerre mondiale auxquelles des troupes canadiennes ont participé. Un nouveau sondage Ipsos réalisé pour la Fondation Vimy révèle que la moitié des Canadiens (49 %) savent que l’une de ces batailles est celle pour la crête de Vimy, mais que seulement un sur quatre (25 %) peut identifier Passchendaele comme l’autre bataille dont on célèbre le 100e anniversaire cette année.

Le sondage a également permis de constater que la connaissance du Mémorial national du Canada à Vimy en France s’est renforcée, grâce à l’attention accrue que suscite le centenaire de cette bataille. Deux Canadiens sur dix (18 %) peuvent correctement identifier le monument à partir d’une photographie, sans indice écrit, un progrès de six points par rapport à 2016.

Faible connaissance de la bataille de Passchendaele

Par contre, la bataille de Passchendaele est moins connue. À partir d’une liste de batailles dans différentes guerres, seulement un Canadien sur trois (35 %) a pu affirmer que la bataille de Passchendaele appartenait à la Première Guerre mondiale.

La connaissance de Passchendaele varie considérablement selon l’âge, les milléniaux (27 %) étant beaucoup moins susceptibles de l’associer à la Première Guerre mondiale que les moins jeunes de la génération X (32 %) ou du baby-boom (44 %). La même tendance se manifeste dans la sensibilisation au centenaire de Vimy (36 % de milléniaux, comparativement à 46 % pour la génération X et 60 % pour celle du baby-boom) et dans la reconnaissance du Mémorial national du Canada à Vimy (16 % des milléniaux par rapport à 18 % de la génération X et 21 % des baby-boomers), tendance qui témoigne de moindres niveaux de connaissance et de sensibilisation à l’égard de ces batailles historiques chez les jeunes adultes.

Forte mobilisation des milléniaux malgré un faible niveau de connaissance

Les milléniaux représentent la tranche démographique la plus susceptible d’appuyer l’érection d’un monument commémoratif de Vimy à Toronto. Huit sur dix (83 %) se disent d’accord avec l’idée (33 % très/50 % plutôt), de même que 83 % des membres de la génération X, alors que cet appui tombe à 72 % chez la génération du baby-boom. Les milléniaux sont également aussi enclins que des Canadiens plus âgés à déclarer qu’ils aimeraient un jour visiter le Mémorial national du Canada à Vimy, soit deux sur trois (66 %) qui sont d’accord avec cette déclaration (24 % très/42 % plutôt), rejoignant la génération X (67 %) et les baby-boomers (68 %).

Solide appui à un meilleur entretien des monuments commémoratifs et des sépultures de militaires

Des vérificateurs du gouvernement du Canada ont relevé que plus de 45 000 stèles funéraires ont besoin d’entretien. Avant 2003, le gouvernement fédéral affectait 5 millions de dollars par année au soin de ces stèles. Depuis, ce budget a été réduit à 1,2 million de dollars, qui demeure son niveau actuel.

La plupart des Canadiens (76 %) appuient (31 % fortement/45 % plutôt) un budget accru pour l’entretien de ces sites, avec une majorité dans chaque tranche démographique sondée.

Beaucoup perçoivent également un besoin de restaurer des monuments aux morts à l’échelle communautaire; la moitié des Canadiens (48 %) sont d’accord (10 % très/38 % plutôt) pour affirmer que le cénotaphe ou monument aux morts de leur communauté a besoin de travaux de réparation ou de restauration. Il s’agit d’une hausse de 8 points depuis 2015.

Résultats complets du sondage ici (seulement disponsible en anglais).

Résultats du sondage d’avril 2017

Un nouveau sondage révèle un renforcement de l’héritage canadien de la Première Guerre mondiale, alors que plus de jeunes Canadiens participent à la commémoration du 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy.

Deux Canadiens sur trois (65 %) ont l’intention de commémorer le centenaire.

L’année 2017 marque le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, un moment fondateur de l’histoire canadienne alors que la nation prenait sa place sur la scène mondiale. Selon un nouveau sondage Ipsos réalisé pour la Fondation Vimy, les jeunes Canadiens (18-34 ans) sont plus interpellés par la commémoration du 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy que d’autres groupes d’âge. Le quart d’entre eux (26 %) affirment qu’ils parleront de la bataille avec leur famille et leurs amis, comparativement à une proportion globale de 14 %, 31 % liront pour en savoir plus sur la bataille de la crête de Vimy, comparativement à 24 % globalement, et 16 % porteront une épinglette Vimy dans les jours précédant le 9 avril, comparativement à 10 % pour l’ensemble des répondants.

Alors que des commémorations se tiendront le 9 avril, le sondage demandait à des Canadiens comment ils avaient l’intention de souligner cette occasion historique. Deux Canadiens sur trois (65 %) avaient l’intention de commémorer le centenaire de Vimy.

De plus, on a constaté cette année une hausse de la connaissance de cette bataille chez les Canadiens, alors que presque quatre répondants sur dix (37 %) pouvaient déterminer que 2017 marquait effectivement le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, un progrès de 9 points depuis avril de l’an dernier.

En voyant une photo du Mémorial national du Canada à Vimy, deux Canadiens sur dix (19 %) ont pu identifier correctement le monument comme un mémorial de la crête de Vimy. Bien que cette proportion demeure faible globalement, il est encourageant de savoir qu’il s’agit d’une augmentation de 7 points par rapport à l’an dernier.

Le Canada célébrera la commémoration de plusieurs événements historiques importants au cours des prochaines années, et en a commémoré d’autres ces dernières années. Le sondage demandait aux Canadiens quelle importance ils accordaient à chacun de ces événements. Trois Canadiens sur quatre (75 %) affirmaient que le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy était un événement important.

Résultats complets du sondage ici (seulement disponsible en anglais).

Le Mémorial de la Trêve de Noël

Mention: Rachel Collishaw, La Fondation Vimy 2017.

À l’approche des Fêtes, nous voulions partager quelques photos des étudiants gagnants du Prix Beaverbrook Vimy 2017 qui ont visité le Mémorial de la Trêve de Noël à Messines (Mesen), en Belgique.

Inscrivez-vous dès maintenant au Prix Beaverbrook Vimy 2018! Les élèves canadiens, britanniques et français âgés de 15 à 17 ans peuvent gagner une expérience inoubliable grâce au Prix Beaverbrook Vimy. Le programme de deux semaines en Europe donne aux élèves du secondaire l’occasion d’étudier le Canada et son histoire entremêlée avec celles de la Grande-Bretagne et de la France pendant les Première et Seconde Guerres mondiales.

Appliquer ici : https://www.fondationvimy.ca/programmes/prix-vimy-beaverbrook/

Mention: Rachel Collishaw, La Fondation Vimy 2017.

#RevueDelAnnée – 9 avril 2017

#RevueDelAnnée – La Fondation Vimy a reçu le drapeau canadien en berne sur la Colline du Parlement le 9 avril 2017, marquant #Vimy100. Merci Jjudy Foote, ancienne ministre de Services publics et Approvisionnement Canada, d’avoir partagé cette histoire canadienne avec nous!

Avez-vous un moment de souvenir spécial à partir de 2017? Partagez-le avec nous!
Facebook : https://www.facebook.com/VimyFoundation/
Twitter : @vimyfoundation
Instagram : @vimyfoundation

L’enquête Judiciaire sur L’explosion d’Halifax

Le saviez-vous que l’enquête judiciaire sur l’explosion d’Halifax a commencé le 13 décembre 1917? Érigés en boucs émissaires, le capitaine du Mont Blanc, Aimé Le Médec, le pilote de port Francis Mackey et Frederick Evans Wyatt, inspecteur en chef du port d’Halifax, ont été déclarés entièrement responsables et ensuite accusés d’homicide involontaire. Toutefois, les tentatives de les traduire en justice ont toutes échoué par manque de preuves. En 1919, la décision initiale de l’enquête a été contestée devant la Cour suprême du Canada, pour être annulée. Au final, les deux navires ont été jugés également fautifs.

Dans une entrevue avec la Société Radio-Canada 50 ans plus tard, le pilote de port Francis Mackey soutenait toujours que son navire avait la priorité de passage : http://www.cbc.ca/archives/entry/mont-blanc-pilot-francis-mackey-recalls-halifax-1917-explosion