#100JoursdeVimy – 15 février 2017

Chaque mercredi, nous mettrons en vedette les femmes de la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui : 

l’Association des jeunes femmes chrétiennes (YWCA)

Semblable à l’Ordre impérial des filles de l’Empire, l’Association des jeunes femmes chrétiennes (YWCA) s’affairait à envoyer des colis aux troupes outre-mer et à amasser des fonds pour des obligations de guerre. En raison des mesures de guerre extraordinaires, le gouvernement canadien avait fait une demande inhabituelle : l’aide des organismes de charité dans l’administration de l’effort de guerre. Suite à cela, la YWCA a entrepris des tâches comme l’aide à la recherche de logement pour les femmes travaillant dans la fabrication de munitions (puisqu’elles devaient souvent être relocalisées afin de répondre aux demandes de l’effort de guerre). La YWCA a aussi établi et supervisé des camps d’agriculture féminins pour les ouvrières qui déménageaient à la campagne afin de travailler dans les champs. Après la guerre, la YWCA a fourni de l’aide aux épouses de guerre qui arrivaient du Royaume-Uni.

La YWCA aurait aidé à organiser des collectes de fonds comme la campagne des emprunts de la Victoire de 1917, durant laquelle le char d’assaut britannique Mark IV Britannia a défilé le long de la rue Sherbrooke à Montréal et a écrasé une voiture sur la rue Université à Toronto.
Crédit : Canada. Ministère de la Défense nationale / Bibliothèque et Archives Canada / PA-022763.

 

Crédit : Archives de la ville de Toronto, Fonds 1244, Item 733.