#100JoursdeVimy – 19 février 2017

Chaque dimanche, nous partagerons une histoire du Souvenir. 

En raison de la difficulté que représente le transport de si grandes dalles de pierre, ainsi qu’en raison de la longue route à parcourir, le premier envoi de pierre calcaire de type Seget choisie par Allard n’est pas arrivé en France avant 1927. Dans un effort de garder ses ouvriers occupés, dont plusieurs étaient des vétérans français et britanniques, le Major Unwin Simson, ingénieur de l’armée canadienne, a décidé de préserver une section des lignes des tranchées qui se détérioraient tranquillement depuis 1918. Les ouvriers ont renforcé les lignes allemandes et canadiennes près du groupe de cratères Grange en remplissant de béton des sacs de sable et en réaménageant les murs des remparts. Une partie du souterrain Grange a aussi été excavée, une entrée en béton coulée, et de l’éclairage électrique installé. La chance de pouvoir aujourd’hui vivre l’expérience de ces tranchées et tunnels préservés au Mémorial national du Canada à Vimy est due en grande partie aux efforts du Major Simson.

 

Les gagnants du prix Pèlerinage de Vimy 2015 descendant dans les tunnels de la Maison Blanche, près de la crête de Vimy, courtoisie du Groupe Durand.
Crédit : La Fondation/Marc Cayez.

 

Les gagnants du prix Pèlerinage de Vimy 2015 dans les tunnels de la Maison Blanche, courtoisie du Groupe Durand.
Crédit : La Fondation/Marc Cayez