#100JoursdeVimy – 08 février 2017

Chaque mercredi, nous mettrons en vedette les femmes de la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui: L’Ordre impérial des filles de l’Empire.

L’Ordre impérial des filles de l’Empire (IODE) est une organisation de femmes mise sur pied par la Canadienne Margaret Polson Murray, de Montréal, en 1900. Établie durant la seconde guerre des Boers de 1899 à 1902, l’IODE a d’abord servi de groupe de soutien pour les soldats déployés outre-mer, fournissant de l’aide humanitaire et s’occupant des personnes à charge dans le cas ou un soldat était tué. Durant la Première Guerre mondiale, les membres de l’IODE ont envoyé des colis aux troupes, organisé des campagnes de collecte de fonds de bons de la Victoire et ont opéré des cantines au front intérieur. Après la guerre, l’IODE s’est affairée à commémorer les sacrifices de la guerre et ses disparus. L’organisation a accompli des tâches similaires durant la Deuxième Guerre mondiale et, aujourd’hui, elle se concentre sur les services sociaux, la philanthropie et des initiatives éducatives. 

Le Bal de la Rose de l’Ordre impérial des filles de l’Empire, tenu à l’hôtel King Edward, à Toronto, le 28 février 1911. Il s’agissait probablement d’une collecte de fonds pour des initiatives de l’IODE, ou possiblement pour les vétérans de la seconde guerre des Boers de 1899 à 1902.
Crédit: Canada. Bureau des brevets et des droits d’auteur, Bibliothèque et Archives Canada.