Les Chênes De Vimy

Après la victoire de la bataille de la crête de Vimy, de nombreux soldats se sont rendu compte qu’ils avaient participé à un événement extraordinaire. Leslie Miller, né en 1889 à Milliken (Ontario), a cherché autour de lui un souvenir de la crête. Sur la crête aux structures et à la végétation détruites par les tirs d’obus, Leslie a remarqué un chêne à moitié enterré. Il a ramassé une poignée de glands.

Leslie Miller a plus tard planté ces glands sur des terres agricoles à Scarborough, en Ontario, sur lesquelles s’élève aujourd’hui l’église baptiste chinoise de Scarborough. Leslie a baptisé sa ferme la « ferme des chênes de Vimy ». Aujourd’hui, plusieurs des chênes originaux sont encore vivants. En revanche, le site de la crête de Vimy n’abrite pas de chêne d’origine.

 

CHÊNES DE VIMY EN FRANCE

La Fondation Vimy, en partenariat avec la Société de Legs des Chênes-De-Vimy, rapatrie actuellement ces chênes originaires de Vimy, de Scarborough-Agincourt à Vimy en France, dans le but de préserver l’héritage de la Première Guerre mondiale du Canada en créant un monument vivant.

Le Parc du centenaire de la Fondation Vimy, adjacent au Mémorial national du Canada à Vimy dans le nord de la France, comprendra 100 chênes Vimy. Ces chênes de Vimy en France peuvent être parrainés par des particuliers ou des organisations.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le Parc du centenaire de la Fondation Vimy en France

 

CHÊNES DE VIMY AU CANADA

En janvier 2015, le processus a commencé avec le prélèvement par des arboriculteurs professionnels de boutures (scions) sur les griffes des chênes, qui seront greffées sur des sujets de base – quercus robur. (Photos du processus ici.) Connon Nurseries NVK a ensuite cultivé les jeunes arbres à l’aide d’une méthode accélérée.

Les jeunes arbres sont maintenant offerts pour la plantation privée au Canada afin de commémorer la bataille de la crête de Vimy. Les dons serviront à financer la création du Parc du centenaire de la Fondation Vimy en France ainsi que des programmes éducatifs continus.

Cliquez ici pour visionner les arbres chênes commémoratifs au Canada

 

 

 

 

Après la victoire de la bataille de la crête de Vimy, plusieurs soldats ont réalisé qu’ils venaient de prendre part à un moment réellement unique. Leslie Miller, né en 1889 à Milliken, en Ontario, cherchait un souvenir sur la crête, mais il n’y avait plus de structures ou de végétation à cause des ravages causés par les obus. Il a trouvé un chêne à moitié enfoui et a ramassé une poignée de glands. Plus tard, il a planté ces glands sur sa ferme, où se trouve maintenant l’église Scarborough Chinese Baptist. Il a nommé sa ferme la « Ferme des chênes de Vimy ». À ce jour, plusieurs des chênes originaux survivent. Cependant, il ne reste plus de chênes originaux sur le site de la crête de Vimy.

L’équipe des Chênes de Vimy travaille en collaboration avec la Fondation Vimy afin de rapatrier ces chênes de Vimy, situés à Scarborough-Agincourt, à Vimy, en France, afin d’aider à préserver l’héritage canadien de la Première Guerre mondiale grâce à la création d’un mémorial vivant, planté en France pour le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre Mondiale.

En janvier 2015, le processus a débuté avec des arboriculteurs professionnels qui ont prélevé des boutures (greffons) de la couronne des chênes, qui seront ensuite greffées sur des racines de chênes pédonculés. Comme le vin de glace, ce processus doit être fait dans une température froide. Les jeunes plants seront cultivés aux Connon NVK, en utilisant une méthode accélérée.

Représentant Anciens combattants Canada, l’honorable Peter Kent, député de Thornhill a affirmé : « Je félicite l’équipe des Chênes de Vimy pour la préservation de l’héritage de l’ancien combattant de la Première Guerre mondiale Leslie Miller. Ces arbres se tiennent aujourd’hui comme un symbole de la force et de la détermination de ceux qui ont tant sacrifié il y a de cela presque 100 ans, et c’est un honneur que d’être ici afin d’être témoin du début de ce qui deviendra un rappel durable du service canadien à la crête de Vimy. »

Le directeur exécutif de la Fondation, Jeremy Diamond, a affirmé : « Afin de commémorer le centenaire de la bataille de la crête de Vimy en avril 2017, la Fondation Vimy, en collaboration avec le gouvernement du Canada, est le fer de lance du centre d’interprétation de Vimy, qui sera situé sur le site du Mémorial national du Canada à Vimy, en France. Nous sommes ravis de nous associer au projet des Chênes de Vimy, dont les arbres seront un complément naturel au centre et au site. Félicitations pour cette belle initiative ».

Pour plus d’information, veuillez contacter Vimy Oaks Legacy organization: vimyoakslegacy.ca

OU par courriel: vimyoakscanada@rogers.com

Ces chênes de Vimy peuvent être parrainés – cliquez ici pour en savoir plus à propos de nos Arbres du centenaire.

Cliquez ici pour un album de photos du processus.