CWGC 2e partie

Dépt. de la défense nationale du Canada/Bibliothèque et Archives Canada/PA-004628.

En mai, le Commonwealth War Graves Commission a fêté ses 100 ans. Sir Fabian War, un homme de 45 ans, directeur en éducation est allé en France en 1914 parce qu’il voulait absolument servir son pays. Quand Lieutenant-colonel Edward Stewart est allé voir l’unité mobile de la Croix Rouge de Ware,il fut très content de l’attention et le travail additionnel de l’équipe. Dans un cimetière de Bethune les hommes de Ware ont assuré que chaque croix avait été étiqueté. Stewart fut surpris de comment temporaire semblait l’enregistrement des tombeaux.

« Sur la plupart des tombeaux les noms étaient inscrit en crayon et nous avons toute suite donnée les instructions de les  peindre. » (Summers, Remembered: The History of the Commonwealth War Graves Commission, p. 14).

Apart les inscriptions en crayon sur les croix en bois, l’enregistrement n’est pas allé plus loin que le gardien français d’origine. Ware a compris que l’état incomplet était sans doute le même dans tous les sites d’enterrement du front de l’ouest. Avec le soutien de Stewart, Ware et ses hommes commença d’enregistrer et d’occuper de tous les tombeaux britanniques qu’ils trouvaient. (Summers, Remembered: The History of the Commonwealth War Graves Commission, p. 14).